Argent & You

Notre vision est que la santé de chaque individu ne peut s’améliorer que si nous réduisons progressivement l’utilisation des produits chimiques dans notre quotidien.

Sur la base de ces valeurs notre marque vous fait profiter des bénéfices d’un métal dont les propriétés sont régulièrement utilisés par la médecine : L’Argent.

Nous suivre

Argent & You

  /  allaitement   /  Lucie, infirmière puéricultrice

Lucie, infirmière puéricultrice

1.      Avant tout pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Lucie, je suis infirmière puéricultrice et la fondatrice de « B side Baby », une société de conseil et d’accompagnement pré et postnatal qui a vu le jour en janvier dernier.

Je vis actuellement au pays basque à Bayonne depuis 9 ans. Une région que j’affectionne particulièrement, inspirante et dans laquelle je me suis rapidement épanouie.

2.      Quel est votre parcours professionnel et quel est votre travail au quotidien ?

Être présente et à l’écoute des autres a toujours été un fil conducteur dans ma vie. Je suis infirmière de formation, j’ai fait mon école à Bayonne en 2011 et j’ai rapidement voulu orienter mon parcours pour me spécialiser auprès de l’enfant en devenant puéricultrice. Les services de soins dans lesquels j’ai pu travailler en tant qu’infirmière m’ont beaucoup servi à développer mon sens de l’observation des situations et le relationnel qui est primordial dans ce métier. Les stages en écoles de puéricultrices ont été révélateurs de la suite de mon parcours et de l’envie d’apporter un soutien aux familles qui le souhaitent.

En travaillant en micro-crèche : je me suis rapidement rendu compte du besoin des parents d’avoir un soutien personnalisé, de l’écoute… Je décide alors de créer un accompagnement complet, personnalisé et individualisé au service des familles et d’y mettre mes valeurs. C’est le début d’une grande aventure de presque un an. Je découvre les joies de la création d’une société et les nouveaux challenges qui m’attendent mais l’envie est toujours là et je m’accroche à mon projet. Seule, je crée « B side Baby ».

3.      Qu’est-ce que l’accompagnement personnalisée et pourquoi avoir choisi cette voie ?

Prendre le temps d’écouter, d’apporter un accompagnement qui correspond aussi à la vision du parent qui à mon sens ne doit pas être oubliée. Chaque enfant est unique et chaque famille est différente, le contexte et l’environnement sont aussi des facteurs qui influencent beaucoup les choses. On ne doit pas passer à côté de ça pour pouvoir accompagner les parents de la meilleure manière qui soit. 

J’ai fait le choix de m’adapter, une chose très importante pour moi, qui me fait sans cesse me remettre en question et me fait évoluer dans ma pratique de tous les jours.

4.      D’après vous quelles sont les qualités essentielles pour échanger avec les futures mamans et les nouveau-nés ?

Je pense que c’est plutôt une approche à avoir : les mères savent beaucoup de choses et bien plus qu’elles ne se l’avouent. J’ai décidé d’avoir une approche positive avec les mères, de les soutenir face à des situations mal vécues et de les rassurer sur leur capacité à répondre aux besoins de leur enfant afin qu’elles retrouvent toute la sérénité nécessaire.

Pour les nouveaux nés, leur manière de communiquer diffère d’un enfant à l’autre : je prends le temps de bien observer l’enfant, son environnement quand je suis en rendez-vous à domicile ou bien de questionner les parents sur les habitudes de leur enfant pour mieux le comprendre et m’adapter à chaque situation. 

5.      L’allaitement est souvent sujet à discussion, quel est votre opinion sur ce sujet ?

Je suis pour un allaitement choisi. Il est bon de rappeler qu’une mère aujourd’hui a le choix ou non d’allaiter son enfant et de déculpabiliser les choses. Elle ne doit pas subir de pression de l’extérieur ou de son entourage. En aucun cas, ne pas allaiter son enfant fera d’elle une mauvaise mère. Maintenant beaucoup de marques œuvre pour bien vivre son allaitement et je trouve que l’image de l’allaitement est bien plus positive qu’avant et c’est une très bonne chose. Un autre soutien majeur à mon sens dans ce projet sont les papas et il ne faut pas les oublier : leur soutien et leur présence pour seconder les mamans en font des alliés indispensables. Avec tout ces ingrédients, l’aventure de l’allaitement peut démarrer…

6.      Dernière question : quelles joies retirez-vous à exercer ce matin ?

Le matin en me penchant sur les accompagnements et/ ou les ateliers parents-enfants que j’ai à faire : je sais que ma journée va être ponctuée d’un sourire d’une maman, du soulagement d’une famille, du bien-être d’un bébé et de l’émerveillement d’un papa qui crée un lien si particulier en massant son enfant. Ces retours-là des familles sont pour moi la plus belle des récompenses.

Tout cela me donne une énergie positive pour continuer cette belle aventure.

Article précédentArticle suivant
risus. quis, Donec fringilla elit. Curabitur ut